Prends moi bien le long de l’étang que je sente ta grosse queue dans mon vagin bien chaud de ce bain de soleil bien mérité. Il faut que tu me limes longtemps et en profondeur pour que survienne ce plaisir tant attendu et salvateur. Vas-y bourres moi que je sente battre tes couilles contre mes fesses.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *